Passé les bornes, il n’y a plus de limites…

Alors qu’il se trouve maintenant dans l’opposition, l’ancien maire gesticule. Il éructe mais n’a pas grand chose à dire. En deux tribunes dans le journal local, le voici qui tourne déjà en rond, à bout d’arguments, comme un vieux disque rayé.

Excessif et caricatural, comme à son habitude, il affirme sans preuve, tentant de faire passer des contre-vérités plus grosses que lui. D’une parfaite mauvaise foi, il semble également oublier le contexte sanitaire si particulier que nous traversons aujourd’hui. Mais le COVID il n’en a cure, les nombreux rappels à l’ordre en conseil municipal pour remettre son masque sont là pour l’attester.

Alors oui, les changements prennent du temps, particulièrement en cette période inédite. Ainsi, qui sera assez naïf pour croire que les désordres qu’il relève peuvent être réglés d’un coup de baguette magique, alors même qu’ils existaient déjà de son temps ?

Qu’il est amusant aussi de le voir s’ériger en chantre de la liberté d’expression, lui qui s’est toujours efforcé de la museler pendant son mandat (les tribunes réduites de 11 à 4 par an ? c’est lui ! l’absence de réponse aux questions posées en conseil ? c’est encore lui…). Enfin, quelle ironie de voir cet ancien promoteur immobilier, prince du béton, roi de la tronçonneuse, concurrencer Greta Thunberg, pleurant toutes les larmes de son corps l’abattage d’arbres qu’il a lui-même condamné dans le cadre de SA révision du plan local d’urbanisme.

Si l’ex a déjà si peu à dire et qu’en plus il le dit deux fois de suite, le mandat risque d’être long pour lui !

La classe !

La classeDoyenne, aînée, la plus âgée, la plus ancienne… En ce 23 mai, il y avait tant de synonymes pour désigner celle qui devait conduire le  conseil municipal d’installation du nouveau Maire. Las ! Frank MONTEIL, passablement tendu, ne trouva rien de mieux que de passer la parole en mots choisis à « la plus vieille » de l’assemblée… La grande classe pour celui qui conduisait la liste « Aimer et Agir ». 69 jours après sa cuisante défaite, voici plutôt la liste « Amer et Aigri »… Une page de la vie politique de Carignan se tourne, la fin d’une ère qui ne manquera pas à grand monde !

Le vote du désaveu

desaveu-liens-logo3 ans… Voici 3 ans que Frank MONTEIL a été désigné maire de Carignan suite au désistement de Jean JAMET. Une passation de pouvoir prévue dès 2014 entre le maire sortant et son adjoint à l’urbanisme. Une désignation en petit comité au sein des membres de sa liste, sans que les carignanais ne soient consultés. Amoral peut-être mais pas illégal me direz vous…

Continuer la lecture de Le vote du désaveu

Du mou dans la corde à nœuds

A votéA l’occasion du dernier conseil municipal de l’année, les élus godillots qui servent d’ordinaire de majorité docile au maire lui ont joué un sale tour.

Au détour du vote d’une délibération portant sur la cession à un particulier d’un délaissé d’espace vert, les quatre abstentions dans ses rangs ont conduit à son rejet. Une humiliation pour Frank MONTEIL qui ne s’est même pas rendu compte de la situation. Tellement habitué à faire passer ses décisions sans opposition, le maire proclamait l’adoption du texte avant de devoir se rétracter quelques secondes plus tard, sous la pression de l’assemblée. Délibération rejetée !

Quoi qu’il en soit, voilà bien un comportement anormal de la majorité. Alors ? Simple boulette ou manifestation de mauvaise humeur de certains à l’approche des prochaines municipales ? A l’issue du conseil, seules les petites souris ont pu assister à l’explication de texte !

De l’art de prendre les carignanais pour des idiots !

Stupid
Dumb & Dumber (P. & Bobby Farrelly ; New Line Cinema)

Peu importe les boulettes et les manquements aux droits démocratiques les plus élémentaires que l’on commet. Tout l’art est de savoir présenter avantageusement les situations les plus fâcheuses. Même si les ficelles sont grosses, Frank MONTEIL est passé maître dans cette stratégie. Continuer la lecture de De l’art de prendre les carignanais pour des idiots !

Le gîte et le couvert

gite-couvertIl n’aura échappé à personne que Carignan est devenu le nouveau pays de cocagne des promoteurs immobiliers de tout poil. Un nouvel El Dorado où fleurissent des programmes de construction pour la plupart de grande médiocrité, sans qualité, ni pour leurs occupants, ni pour les voisins. Des bâtiments souvent bas de gamme et des petits logements calibrés pour les investisseurs voulant défiscaliser. Du prêt à consommer, jetable au terme de la durée de rentabilisation… Continuer la lecture de Le gîte et le couvert

Zéro de conduite

 

Mercredi 4 septembre. Les riverains du chemin du petit tourny et du moulin se réveillent au doux bruit des tractopelles et des semi-remorques. La chaussée est exsangue, les rues sont barrées. Aucune information n’a été communiquée et même la mairie semble tout ignorer de la nature et de la durée de ces travaux. Ainsi donc, à Carignan, il est possible d’éventrer les routes en toute impunité, sans même un arrêté du maire, pourtant obligatoire… Continuer la lecture de Zéro de conduite