Le gîte et le couvert

gite-couvertIl n’aura échappé à personne que Carignan est devenu le nouveau pays de cocagne des promoteurs immobiliers de tout poil. Un nouvel El Dorado où fleurissent des programmes de construction pour la plupart de grande médiocrité, sans qualité, ni pour leurs occupants, ni pour les voisins. Des bâtiments souvent bas de gamme et des petits logements calibrés pour les investisseurs voulant défiscaliser. Du prêt à consommer, jetable au terme de la durée de rentabilisation…

Frank MONTEIL, ancien promoteur lui-même, en est l’artisan zélé. Lui, qui en 2014 promettait aux carignanais « La limitation de l’étalement urbain. Par une révision du Plan Local d’Urbanisme, nous veillerons à respecter un rythme de construction modéré et les prescriptions du Grenelle II sur la lutte contre la dispersion urbaine ». Les promesses n’engagent que ceux qui les croient…

A Carignan, rien n’est trop beau pour les promoteurs. Après avoir autorisé plus de 20 nouveaux sites de construction sur la commune et favorisé une croissance démographique sans commune mesure (près de 5 200 habitants d’ici 2025), le maire régale !

Ainsi, mercredi 09 octobre, grand prince, il mettait à disposition la salle polyvalente de Carignan au promoteur de l’opération « Château Canteloup ». Quand on connaît les difficultés de certaines associations carignanaises pour avoir accès aux locaux municipaux, il y a de quoi sourire…

Dans son tract promotionnel, sur papier glacé, cette société invitait donc de futurs acheteurs à une soirée « avant-première » suivie d’un cocktail. Des arguments marketés, à grands coups « d’offres exceptionnelles et uniques de lancement », histoire d’appâter le chaland. Des appartements, du « studio au T3 », pour la modique somme de 113 000 à 231 000 euros… Une paille !

Frank MONTEIL et plusieurs adjoints ont également pris la peine d’assister à cette soirée promotionnelle et commerciale. Entre deux petits fours et à 6 mois des élections, il n’est jamais vain de battre campagne même lorsqu’on flirte dangereusement avec le mélange des genres et la limite public / privé !

A Carignan, les promoteurs se sentent comme chez eux. Ils y trouvent le gîte, le couvert et… le rond de serviette offert par le maire !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s