Tout à l’ego

ego-lego-labelIl y avait le sacre du printemps, la bière de printemps, le nettoyage de printemps. Voici venu le « Mag de printemps ». Et on ne va pas se le cacher, cette dernière feuille de chou fera date dans les annales carignanaises. A deux ans des prochaines élections municipales, voici bien un exercice de propagande ahurissant et obscène. Alors, plutôt que de m’énerver une nouvelle fois et de vous proposer une énième chronique relatant par le menu les arrangements du maire avec la vérité, je vous propose un petit exercice de style. Imaginons… Imaginons l’interview de notre édile, celle qu’il aurait pu donner à la rédaction du Mag, un an après son intronisation en tant que Maire de Carignan.

Le Mag : bonjour Monsieur le Maire, merci de nous accueillir ici en vos nouveaux locaux, au sein de cette salle du conseil municipal flambant neuf.

Frank MONTEIL : « avec grand plaisir jeune homme. N’oubliez pas vos patins avant d’entrer, nous avons décidé de nous passer d’agents d’entretien. Économies, économies… Comme le dit mon adjoint en charge du trésor, « les petits ruisseaux font les grandes rivières… » (sourire) »

LM : voici donc un an, oh leader suprême, que vous rayonnez sur le destin des carignanais. Pensez-vous qu’ils ont conscience de la chance qu’ils ont de vous avoir ?

FM : « vous savez, je donne aux gens ce qu’ils veulent entendre, de belles histoires et l’impression d’une commune bien gérée. Mes supporters aiment à croire que rien ne changera. D’ailleurs, je leur sers du « notre village » à l’envie. Dans tous mes discours, dans tous mes écrits… Ça les rassure. [ndlr : il marmonne] Les sots ! »

LM : un Echo de Carignan entièrement consacré à votre divine action puis, un mois plus tard un Mag comprenant un « dossier spécial » de 23 pages reprenant vos 70 propositions électorales. Ne craignez vous pas de lasser les carignanais ?

FM : « définitivement non. Il faut matraquer. A force de répéter ce que nous voulons que les carignanais croient, il en restera toujours quelque chose. En premier lieu, je m’adresse à ceux qui ne suivent pas les affaires communales, soit par manque de temps, soit par désintérêt. Qu’ils continuent ainsi. Cela ne me gêne pas, bien au contraire ! Tant qu’ils n’oublient pas de voter pour moi bien entendu ! (rires) »

LM : revenons quelques instants sur le dernier Mag, Grand Timonier. Voici donc une publication municipale qui fait directement écho à votre programme électoral de 2014. Que répondez vous à ceux qui pourraient vous accuser d’employer l’argent du contribuable à des fins de propagande électorale ?

FM : « des pisse-froids que ces gens là ! Ils n’avaient qu’à être élus ! J’ai pour habitude de dire que « Charité bien ordonnée, commence par soi-même ». Et croyez moi, je m’y emploie avec application ! En premier lieu, dès mon arrivée, je me suis fait voter une confortable revalorisation de mes indemnités. + 176% ! Afin de me garantir une majorité, j’ai également veillé à récompenser tous mes fidèles. Dans ces conditions, je sais qu’ils me serviront bien. Du moins jusqu’au prochaines élections ! Mais je m’égare… Pour en revenir à votre question, vous ne croyez quand même pas que nous allions éditer et diffuser, à nos frais, une plaquette de mi-mandat vantant les mérites de notre liste ? Cela aurait été tellement vulgaire… »

LM : dans ce « dossier spécial » de 23 pages, vous avancez des réalisations étonnantes. Vous vous attribuez des actions qui ne relèvent ni de vous, ni même de vos compétences (1). De même, vous entérinez des actions portées dans le cadre du PLU alors même que celles-ci sont vigoureusement contestées de toute part (2) et confondez souvent rêve et réalité (3). Manifestement ces quelques « promesses tenues » sont loin de l’être. Grand Lider Maximo, ne prenez vous pas quelques aises avec la vérité ?

FM : « jeune homme, je n’aime pas ce ton. Pour votre gouverne, je n’ai cure des esprits libres ou réfractaires. J’en ai d’ailleurs maté plus souvent qu’à mon tour, à commencer au sein de ma majorité ! Mais ceci est une autre histoire… Je vais quand même vous répondre. Sachez que la vérité ne s’offre pas, elle se prend ! Et affirmer, c’est commencer à faire croire… Méditez bien ceci jeune homme… (long silence) »

LM : Maître Obi-Wan, toujours dans le Mag, votre adjoint délégué affirme le soutien aux associations alors même que les dotations à certaines d’entre elles diminuent et que vous envisagez un nouveau règlement visant notamment à leur facturer l’usage des salles municipales. N’est-ce pas contradictoire ?

FM : « absolument pas ! nous demandons simplement aux associations carignanaises de suivre la ligne imposée par la majorité. Ne suis-je pas leur berger ? En tant que tel, je suis sévère mais juste. Par ces mesures, je souhaite veiller à la cohésion du troupeau… »

LM : …quitte à sanctionner certaines d’entre elles ? Vous avez récemment refusé l’accès d’une salle à « Habitat et Environnement à Carignan » (HEC). Sans un revirement de dernière minute de votre part, vous auriez été condamné par le juge des référés pour cela. De même, vous avez rejeté la demande de subvention des « Ecopains » et de « Soleil de Vie » qui vient en aide aux personnes âgées. Est-ce exact ?

FM : « on peut dire cela… Rappelez vous, je récompense avant tout la fidélité. Comme je l’écrivais dans l’un de mes éditos, je conçois la gestion d’une commune avec « un tempérament d’entrepreneur ». Dans ces conditions, n’est-ce pas juste de récompenser ses fidèles collaborateurs et de sanctionner les autres ? S’agissant d’HEC, il me plaît à penser que le Maire devrait pouvoir faire comme bon lui semble. Après tout, n’est-il pas un peu le shérif de sa ville ? (rires) »

LM : Votre Éminence, avant de nous quitter, une dernière question nous brûle les lèvres. Les carignanais sont fébriles, ils attendent une réponse claire. Vous accusez l’opposition d’être déjà en campagne. Néanmoins, à vous lire au fil des mois, ne l’êtes vous pas déjà vous-même ?

FM : « il est trop tôt pour vous répondre… En 2014, Jean Jamet m’a chauffé la place et me l’a cédée l’année dernière. Je m’efforce de masquer cette vérité aux carignanais mais je n’oublie pas que nous avons été élus in extremis avec seulement 28% des voix exprimées, faisant de nous la deuxième majorité la plus mal élue de France. Néanmoins, je travaille. Jour après jour, je m’efforce de museler les oppositions. De ce point de vue, la refonte de la communication municipale a été un coup de maître. Même dans mes rêves les plus fous, je n’aurais jamais imaginé parvenir aussi facilement à la réduction du nombre de tribunes d’opposition (de 11 à 4 par an, selon mon bon vouloir !). Ce jour là, je l’avoue, j’ai repris des paupiettes ! Trois fois ! »

LM : Votre Sainteté, merci pour ces confidences qui iront droit au cœur de vos sujets.

FM : « Au revoir jeune homme. Et n’oubliez pas de restituer vos patins à la sortie, je m’en voudrais de devoir vous les facturer ».

 

(1) Proposition n°14 : extension du parking de la société Joanne ; proposition n°19 : aménagements de voirie dépendant de la communauté de communes ; proposition 48 : la construction d’un collège dont le choix revient au Département ; proposition n°62 : ramassage des déchets verts, suppression des pesticides ou agrandissement de la zone Natura 2000 de la Pimpine…
(2) Proposition n°11 : fixation des proportions de mixité sociale ; proposition n°12 : limitation de l’étalement urbain ; proposition n°14 : projet oeno-touristique du Château Carignan ; proposition n°15 : préservation du patrimoine naturel et lutte contre la pression foncière ; proposition n°70 : concertation des habitants…
(3) Proposition n°27 : promenade publique du Bois de la Bohème ; Proposition n°67 : moderniser le site municipal sur internet, offrir une plate-forme d’échanges et d’informations permettant d’obtenir rapidement des documents et des services pratiques en ligne…

2 réflexions sur “Tout à l’ego

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s