« Tu gueules comme un putois… »

Pépé« Tu gueules comme un putois »… Puérile, misogyne et grossière. Telle fut la phrase jetée hier soir à la face d’une élue d’opposition en plein conseil municipal. Proférée par un adjoint de Frank MONTEIL, sans même qu’il ne soit rappelé à l’ordre. La grande classe… #balancetonbeauf !

Cependant, aussi navrante et répugnante soit elle, cette éructation fut pour ainsi dire le seul signe d’une activité cérébrale parmi les rangs de la majorité.

Pourtant la soirée s’annonçait dense, riche de débats de fond autour de délibérations volontairement imprécises mais non moins importantes pour la commune (voir ICI). PLU, urbanisme, aide aux personnes âgées… Les sujets ne manquaient pas, les questions aussi.

Las ! Fidèle à ses habitudes, le maire laissa parler mais ne répondit à aucune question, ne transmit aucun élément de clarification. Méprisant et hautain, se pinçant pour ne pas répondre, attendant que l’orage passe. Sûr de sa majorité et de l’issue des votes, à quoi bon chercher à expliquer, à argumenter ou à convaincre ? Telle est la démocratie carignanaise voulue par Frank MONTEIL, une guerre d’usure, mutique, énervante et honteuse.

Mais au fond, ce comportement est-il si étonnant de la part d’un homme qui fut désigné 1er magistrat au mépris du vote populaire, au gré de petites manigances internes et de la démission programmée de l’ancien maire ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s