Charité bien ordonnée…

IndemNous le savons, la politique est aussi une question de priorités, notamment sur le plan budgétaire. Mais à Carignan les choix sont souvent étranges. Ou plutôt, nous ne sommes plus à un paradoxe près.

5000 habitants d’ici 8 ans, une expansion urbaine folle menée tambour battant (ou plutôt bétonneuse tournante) par notre Maire. 5000 habitants d’ici 8 ans mais des équipements publics vétustes et non calibrés. 5000 habitants d’ici 8 ans mais des réseaux inadaptés, au point que notre futur PLU demande à chaque carignanais de rationner sa consommation d’eau pour absorber l’afflux de population (faudra-t-il aussi ne plus aller aux toilettes pour pallier les lacunes de notre station d’épuration ?). 5000 habitants d’ici 8 ans mais des budgets associatifs et sociaux en permanente diminution. 5000 habitants d’ici 8 ans mais des personnels d’accompagnement des enfants en maternelle (ATSEM) qui ne seront plus remplacés en cas d’arrêt maladie…

Le maire et sa majorité font des choix. A l’instar de la petite musique gouvernementale, à Carignan la rigueur budgétaire est une vertu, les calculettes remplacent la vision politique, les comptables sont rois. Les impudents qui demandent des investissements et des moyens sont raillés, traités d’inconséquents.

Pourtant, il existe encore un domaine de la vie municipale qui échappe à cette amère potion : les indemnités de nos élus.

Entre 2014 et 2017, +176% d’augmentation mensuelle pour le maire, +16,5% pour les sept adjoints, +137,6% pour l’un des quatre conseillers délégués et +35,6% pour les trois autres… Tout va bien, merci. Une majorité qui ne tient plus qu’à un fil mais qui sait se serrer les coudes, éviter de nouvelles défections et récompenser ses fidèles grognards.

Rigueur bien ordonnée commence par les autres. Voici bien en tout cas des chiffres qui ne figurent pas en bonne place dans la communication municipale!

 

N.B. : Peu explicites, mettant en avant des taux mais rarement les montants correspondants (en particulier pour le maire et les adjoints), les délibérations passées entre 2014 et 2017 permettent difficilement de visualiser les sommes réellement perçues. La loi impose pourtant la production d’un tableau récapitulatif en euros des indemnités allouées aux membres du conseil municipal (article L2123-20-1 / III du code général des collectivités territoriales). A défaut, le document suivant s’attèle à l’exercice. Il vous propose un récapitulatif des dernières décisions municipales en la matière et, sur ces bases, l’évaluation des sommes mensuelles perçues par nos élus.

De 2014 à 2017, la somme globale réservée au financement des indemnités a augmenté de +2036€/ mois (+34,2%). Sur un an, ce montant s’élève donc à +24432€. Soit plus que les pénalités SRU qui nous étaient infligées annuellement !

Indemnités

 

3 réflexions sur “Charité bien ordonnée…

  1. Coucou c’est Isabelle,

    Comme d’habitude je suis fan de tes chroniques… Mais j’ai une question, c’est qui le conseiller n°4 qui touche 137,6% d’augmentation ?

    Bises Isabelle

    Cordialement, Isabelle WALTHER

    >

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s