Avis de gros temps sur l’accueil péri-scolaire

tempete-en-mer-acrylique-sur-toile-116-x-89-800x556

« Recours à un agent contractuel justifié par un accroissement temporaire d’activité ». C’est sur ces bases que plusieurs agents de l’accueil périscolaire se sont vu proposer un nouveau contrat de travail en cette nouvelle année scolaire.

Parents, nous les connaissons tous. Pour la plupart, ils sont aux côtés de nos enfants depuis plusieurs années. Pour jouer, les rassurer, les aider, les voir grandir et s’épanouir… Ils les connaissent, les protègent et s’investissent dans la durée. Leur serviabilité est reconnue, leur gentillesse est appréciée de tous.

Alors, comment justifier de tels contrats ? Comment peut-on décemment faire croire que ces personnels municipaux ne sont là que pour faire du lest pendant la gîte alors qu’ils ont intégré le bateau depuis plusieurs années ? « Accroissement temporaire d’activité »… Encore une ruse du capitaine Bligh pour ne pas payer son équipage à son juste mérite. Quel respect pour ses matelots ? Quelle reconnaissance de leur travail ? Dans ces conditions, attention à la mutinerie !

Nous le savons, tout est bon dans cette mairie pour faire des économies, à un niveau tel qu’il en devient maladif. Les tarifs augmentent mais les prestations diminuent (jusqu’à rabioter sur la qualité et la quantité des goûters).

Pourtant, relevant du plus parfait paradoxe, le Maire n’hésite pas à recourir à un avocat pour examiner la situation de ces agents. Outre le caractère quelque peu menaçant d’une telle démarche, Jean JAMET oublie-t-il qu’il dispose d’un centre de gestion et d’un personnel administratif censé être formé à ces questions ? N’y a-t-il pas de dialogue possible pour s’en remettre illico à un homme de loi, qui plus est certainement largement rémunéré au regard des économies recherchées ? Cherchez la cohérence…

Enfin, au-delà de cette gestion pitoyable qui ne tend qu’à précariser toujours un peu plus la situation d’agents, il est légitime de s’interroger sur la prochaine étape et, plus globalement, sur le devenir de l’accueil périscolaire. Ne faut-il pas y voir les prémices d’une volonté de le privatiser en confiant son fonctionnement à un organisme extérieur ? Dans pareil cas, que deviendront ces agents ? Dans une logique strictement économique (il ne faut pas rêver, seule la rentabilité primera), quelle sera la qualité du service rendu à nos enfants ? A quel coût pour les familles?

Craintes sans fondements ? Je le souhaite. Mais un vent mauvais commence à souffler sur Carignan. La tempête ne semble pas loin…

JP

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s